• Accueil
  • > Soyez bienveillant à l’égard de vos parents!
Soyez bienveillant à l’égard de vos parents!

La bienveillance à l’égard des parents

 

 

 

 

652810626993388710324096888720360406777869n.jpg

banniere.gif

 

    Le bon traitement des parents est une obligation pour tous musulman . Allah nous enjoint de veiller sur nos parents de leurs obéir et de ne surtout pas les contrarier.  Quiconque ne respecte pas cette injonction aura désobéit à Allah. De nombreux versets  et hadiths soulignent l’importance qu’Allah Soubhanah wa taâla donne aux parents  :

 

 

*

Prendre soin de ses parents une obligation : 

 

*

 

    Abdullâh ibnu Mas’ud rapporte qu’il vint voir le Prophète et lui demanda : « Ô Prophète, quelles sont les meilleures œuvres au regard d’Allâh ? » Il lui répondit : « La prière accomplie à son heure, la bonté envers les parents, le jihad dans le sentier d’Allâh.» [Rapporté par Al-Bukhari]

 

    Abdullâh ibnu Amr ibnu ‘As rapporte qu’un homme vint voir le Prophète et lui dit :

« Ô Envoyé d’Allâh, je m’engage à faire le jihad et à faire hijra.» Le Prophètelui demanda pourquoi voulait- il s’engager dans ces deux actions. Le Compagnon répondit qu’il voulait être récompensé par Allâh. Alors le Prophète lui demanda si l’un de ses parents était encore vivant. Le Compagnon répondit que tous les deux l’étaient encore. Le Prophète lui dit : « Retournes chez tes parents et montres-toi bon à leur égard. »

[Rapporté par Muslim]

 

      Un Compagnon a demandé au Prophète : « Ô Envoyé d’Allâh, qui est la personne qui a le plus droit à ma bienveillante     compagnie ? » « Ta mère. » Le Compagnon demande : « Et ensuite, après ma mère? » « Ta mère. » Le compagnon demande encore :   « Et ensuite, après ma mère ? » « Ta mère. » Le Compagnon demande encore : « Et ensuite ? » « Ton père. »

[Rapporté par Al-Bukhari]

 

 

  • Sourate 17 Al Isra ( le voyage nocturne) :

 

 Verset  23   Et ton Seigneur a décrété: « n´adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l´un d´eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point: « Fi! » et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.

Wa Qađá Rabbuka ‘Allā Ta`budū ‘Illā ‘Īyāhu Wa Bil-Wālidayni ‘Iĥsānāan ‘Immā Yablughanna `Indaka Al-Kibara ‘Aĥaduhumā ‘Aw Kilāhumā Falā Taqul Lahumā ‘Uffin Wa Lā Tanharhumā Wa Qul Lahumā Qawlāan Karīmāan

 

Verset 24 et par miséricorde; abaisse pour eux l´aile de l´humilité; et dis : « ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m´ont élevé tout petit ».

Wa Akhfiđ Lahumā Janāĥa Adh-Dhulli Mina Ar-Raĥmati Wa Qul Rrabbi Arĥamhumā Kamā Rabbayānī Şaghīrāan

 

 

  • Sourate 31 Loqmam :

Verset 14  Nous avons commandé à l´homme [la bienfaisance envers] ses père et mère; sa mère l´a porté [subissant pour lui] peine sur peine: son sevrage a lieu à deux ans. » Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu´envers tes parents. Vers Moi est la destination.

Wa Waşşaynā Al-’Insāna Biwālidayhi Ĥamalat/hu ‘Ummuhu Wahnāan `Alá Wahnin Wa Fişāluhu Fī `Āmayni ‘Ani Ashkur Lī Wa Liwālidayka ‘Ilayya Al-Maşīru

 

 

  • Sourate 46 Al Ahqaf :

Verset 15  Et Nous avons enjoint à l´homme de la bonté envers ses père et mère: sa mère l´a péniblement porté et en a péniblement accouché; et sa gestation et sevrage durant trente mois; puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit: « ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m´as comblé ainsi qu´à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne oeuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine, Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis ».

 

Wa Waşşaynā Al-’Insāna Biwālidayhi ‘Iĥsānāan Ĥamalat/hu ‘Ummuhu Kurhāan Wa Wađa`at/hu Kurhāan Wa Ĥamluhu Wa Fişāluhu Thalāthūna Shahrāan Ĥattá ‘Idhā Balagha ‘Ashuddahu Wa Balagha ‘Arba`īna Sanatan Qāla Rabbi ‘Awzi`nī ‘An ‘Ashkura Ni`mataka Allatī ‘An`amta `Alayya Wa `Alá Wa A-Dayya Wa ‘An ‘A`mala Şāliĥāan Tarđāhu Wa ‘Aşliĥ Lī Fī Dhurrīyatī ‘Innī Tubtu ‘Ilayka Wa ‘Innī Mina Al-Muslimīna

 

Verset 16  Ce sont ceux-là dont Nous acceptons le meilleur de ce qu´ils oeuvrent et passons sur leurs méfaits, (ils seront) parmi les gens du Paradis, selon la promesse véridique qui leur était faite.

‘Ūlā’ika Al-Ladhīna Nataqabbalu `Anhum ‘Aĥsana Mā `Amilū Wa Natajāwazu `An Sayyi’ātihim Fī ‘Aşĥābi Al-Jannati Wa`da Aş-Şidqi Al-Ladhī Kānū Yū`adūna

 

Verset 18  Ce sont ceux-là qui ont mérité la sentence [prescrite] en même temps que des communautés déjà passées avant eux parmi les djinns et les hommes. Ils étaient réellement perdants.

‘Ūlā’ika Al-Ladhīna Ĥaqqa `Alayhimu Al-Qawlu Fī ‘Umamin Qad Khalat Min Qablihim Mina Al-Jinni Wa Al-’Insi ‘Innahum Kānū Khāsirīna

 

Verset 19  Et il y a des rangs [de mérite] pour chacun, selon ce qu´ils ont fait, afin qu´Allah leur attribue la pleine récompense de leurs oeuvres; et ils ne seront point lésés.

Wa Likullin Darajātun Mimmā `Amilū Wa Liyuwaffiyahum ‘A`mālahum Wa Hum Lā Yužlamūna

 

 

  • Sourate 71 Nouh ( Noé)

 

 Verset 28  Seigneur! Pardonne-moi, et à mes père et mère et à celui qui entre dans ma demeure croyante, ainsi qu´aux croyants et croyantes; et ne fait croître les injustes qu´en perdition ».

Rabbi Aghfir Lī Wa Liwālidayya Wa Liman Dakhala Baytiya Mu’umināan Wa Lilmu’uminīna Wa Al-Mu’umināti Wa Lā Tazidi Až-Žālimīna ‘Illā Tabārāan

 

 

 

 *

Allah n’autorise que dans un cas la désobéissance aux parents :

 

*

 

 

 

  • Sourate 29 Al Ankabut ( l’araignée) :

Verset 8  Et Nous avons enjoint à l´homme de bien traiter ses père et mère, et « si ceux-ci te forcent à M´associer, ce dont tu n´as aucun savoir, alors ne leur obéis pas ». Vers Moi est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez.

Wa Waşşaynā Al-’Insāna Biwālidayhi Ĥusnāan Wa ‘In Jāhadāka Litushrika Bī Mā Laysa Laka Bihi `Ilmun Falā Tuţi`humā ‘Ilayya Marji`ukum Fa’unabbi’ukum Bimā Kuntum Ta`malūna

 

 

  • Sourate 31 Loqman :

 

Verset 15  Et si tous deux te forcent a M´associer ce dont tu n´as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas; mais reste avec eux ici-bas de façon convenable. Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi. Vers Moi, ensuite, est votre retour, et alors Je vous informerai de ce que vous faisiez ».

Wa ‘In Jāhadāka `Alá ‘An Tushrika Bī Mā Laysa Laka Bihi `Ilmun Falā Tuţi`humā Wa Şāĥibhumā Fī Ad-Dunyā Ma`rūfāan Wa Attabi` Sabīla Man ‘Anāba ‘Ilayya Thumma ‘Ilayya Marji`ukum Fa’unabbi’ukum Bimā Kuntum Ta`malūna

 

 

 

 *

Le sort de celui qui maltraite ses parents :

 

*

 

 

  • Sourate 46 al Ahqaf :

Verset 17 Quant à celui qui dit à ses père et mère: « Fi de vous deux! Me promettez-vous qu´on me fera sortir de terre alors que des générations avant moi ont passé? » Et les deux, implorant le secours d´Allah, [lui dirent]: « Malheur à toi! Crois. Car la promesse d´Allah est véridique ». Mais il (répond): « Ce ne sont que des contes d´Anciens ».

Wa Al-Ladhī Qāla Liwālidayhi ‘Uffin Lakumā ‘Ata`idāninī ‘An ‘Ukhraja Wa Qad Khalati Al-Qurūnu Min Qablī Wa Humā Yastaghīthāni Allāha Waylaka ‘Āmin ‘Inna Wa`da Allāhi Ĥaqqun Fayaqūlu Mā Hādhā ‘Illā ‘Asāţīru Al-’Awwalīna

 

 

       Par ailleurs le Prophète a dit dans un hadith sahih :

 

«Qu’il soit humilié, qu’il soit humilié, qu’il soit humilié, celui qui a eu le bienfait d’avoir des parents âgés et malgré cela n’est pas rentré au Paradis.»

 

 

Abû Hureira, ainsi que d’autres Compagnons , nous rapportent que le Prophète leur dit qu’un jour Jibril est venu et lui a dit : « Dis Amine ». Le Prophète a dit : « Amine ». Les Compagnons lorsqu’ils ont entendu le Prophète dire « Amine » lui ont demandé pourquoi. Le Prophète leur a répondu que Jibril était venu le voir en lui disant que celui qui a le bienfait d’avoir un père (ou une mère) âgé(e) ou bien les deux et qu’il ne rentre pas au Paradis alors qu’il soit écarté d’Allâh et de Sa miséricorde.

 

 

 

 *

Considérez les parents des autres comme vos propres parents :

 

 *

 


    L’Envoyé d’Allâh dans un hadith parle de celui qui insulte ses parents. Les compagnons présents s’étonnèrent et demandèrent comment un musulman peut insulter ses parents. Le Prophète répondit : « En insultant les parents des autres. »

[Rapporté par Muslim] 

 

    Abdullah Ibnu Omar avait l’habitude d’aller à La Mecque pour faire le pèlerinage. Il avait un âne sur lequel il se reposait lorsqu’il était fatigué et un turban pour se protéger la tête…Il rencontra un jour un bédouin sur le trajet à qui il demanda s’il n’était pas un tel fils de un tel. Le bédouin lui répondit que cela était exact. Alors Ibnu Omar lui offrit son âne et son turban. Un compagnon de Ibnu Omar vint et lui demanda pourquoi il avait fait cela. Il lui dit : « Le père du bédouin était un ami de mon père et j’ai entendu le Prophète dire que parmi la perfection de la bienveillance envers les parents, il y avait le fait de respecter les amis de son père et de sa mère. »

[Rapporté par Muslim]

 

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

votre soeur Fillah l’admin R.


Une réponse:

  1. jamila écrit:

    j’aime l islam .j ai grandis chez ls soeur,car je suis orpheline depuis l age de 6mois je n est ni frere ni soeur du coter de maman j’ai un pere mais il sans fiche de moi je decouvre l islam seul avec l aide d allah maintenant j’ai 49ans et j’aurais donner n’importe quoi pour voir une fraction de segonde cette mere que je n est jamais vue meme pas en photo.et mon papa ne cherche pas apres moi et moi non plus du faite que j ai etais elever par ls chretiens que je remercie.que dois je faire…svp

Laisser un commentaire

grenouilledebenitier |
traditionprimordiale |
minhadj alghouraba (cheikh ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ilyasse123
| Partageons Christ
| koki