• Accueil
  • > sacrifice du aid el kebir
sacrifice du aid el kebir

Que dire au moment d’immoler le sacrifice ?
Existe-t-il une prière particulière à réciter au moment d’immoler le Sacrifice ?

 

 

Louange à Allah

La Sunna veut que celui qui procède à l’immolation dise ceci immédiatement avant l’acte :

Bismi Allah wa Allahou akbar. Allahoumma haadha minka wa laka. Haadha anni. S’il fait le sacrifice à la place d’un autre, il remplace la dernière phrase par celle-ci : hadha an X. Allahouma ta qabbal min X wa aal X (il cite son propre nom) =

 

Au nom d’Allah. Allah est plus grand. Seigneur ! Ceci vient de Toi et retourne à Toi. C’est de ma part ou de la part de X (le cas échéant) Seigneur !. Agrée ceci de ma part (préciser son propre nom ) et de la part de la famille de (citer son propre nom). Ce qui est strictement obligatoire ici, c’est la prononciation du nom d’Allah : « bismi Allah », le reste n’étant que recommandé.

 

Al-Boukhari et Mouslim ont rapporté respectivement sous les numéros (5565 et 1966) qu’Anas a dit : « Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a sacrifié deux béliers cornus et bigarrés ; il les a égorgés lui-même après avoir dit : « bismi Allahi, Allahou Akbar » et après les avoir couchés et mis son pied sur leur nuque ».

 

Selon Mouslim (1967) Aïcha a rapporté que le Messager d’Allah avait donné l’ordre d’immoler un bélier. Quand celui-ci fut apporté, il dit : «

-« Aïcha, apporte-moi un couteau… Affûte-le bien à l’aide d’une pierre ». Quand je l’ai fait, il s’est saisi du couteau et a couché la bête avant de l’égorger après avoir dit ceci : « bismi Allah ! Allahoumma taqabbal min Muhammad wa aali Muhammad wa min ummati Muhammad » = Au nom d’Allah. Seigneur ! Agrée de la part de Muhammad et de la famille de Muhammad et de la communauté de Muhammad (ce sacrifce).

 

Selon at-Tirmidhi (1521), Djabir ibn Abd Allah a dit : « J’était au côtés du Prophète sur le site où il allait accomplir la prière marquant la fête du Sacrifice. Quand il termina son sermon, il descendait du chaire et on lui apporta un bélier qu’il égorgera de sa propre main après avoir dit : « bismi Allah wa Allahou akbar. Hadha anni wa an man lam Youdhahi min ummati » = Au nom d’Allah. Allah est plus grand. Ceci est de ma part et de la part de ceux parmi les membres de ma communauté qui n’ont pas fait le Sacrifice. Ce hadith est déclaré authentique par al-Albani dans Sahihi at-Tirmidhi.

 

Dans certaines versions du hadith on ajoute ceci : « Allahoumma ! Inna hadha minka wa laka » = Seigneur ! Ceci vient de Toi et retourne vers Toi. Voir Irwa al-Ghalil (1138, 1152).

 

L’expression : « Seigneur ! Ceci vient de Toi » signifie : ce sacrifice est une subsistance fournie par Toi. Et l’expression « retourne à Toi » signifie : vous appartient entièrement. Voir Ach-charh al-mumti », 7/492.

 

source:  L’islam en question

 

 

Offrir à un infidèle une partie de la viande du Sacrifice
Peut on offrir à un infidèle une partie de la viande du Sacrifice ?

 

Louanges à Allah,

 

Cheikh Ibn Outhaymine a dit : « Il est permis de donner une partie de la viande du Sacrifice en aumône à un infidèle, si celui-ci ne fait pas partie de ceux qui combattent les musulmans. Car s’il fait partie de ceux qui les combattent, on ne lui donne rien en vertu des propos du Très Haut : «Allah ne vous défend pas d’ être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables. Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes. » (Coran, 60 : 8-9).

Fatawa Cheikh Ibn Outhaymine, 2/663.

 

source :  L’islam en question


Laisser un commentaire

grenouilledebenitier |
traditionprimordiale |
minhadj alghouraba (cheikh ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ilyasse123
| Partageons Christ
| koki