• Accueil
  • > Rencontre en tête à tête avant les fiançailles
Rencontre en tête à tête avant les fiançailles

Elle veut sortir avec son fiancé pour s’assurer de sa situation afin d’éviter un désastre

 

Ma question porte sur un sujet qui m’a plongé dans une grande angoisse depuis quelque temps. J’ai été divorcée depuis bientôt un an et je suis sans enfant. Ma question est la suivante : j’avais épousé mon ex-mari sans l’avoir bien connu, mais parce que mes parents croyaient qu’il me convenait. Après ce qui vient de se passer, je pense qu’il vaut mieux connaître un homme avant de l’épouser. Je n’entend pas lui donner des rendez-vous pour sortir avec lui, mais juste parler avec lui pour bien le connaître et voir s’il me convient ou pas. Le point que je voudrais éclaircir est que je ne voudrais pas être blessé dans mon amour propre ou finir par divorcer une nouvelle fois. Est-ce que l’Islam autorise une fille à se choisir un homme pour l’épouser? J’ai besoin d’un éclairage à ce sujet et j’apprécierai votre assistance. Merci. Qu’Allah vous garde !

 

 

Louange à Allah

 

L’Islam stipule que le père demande la permission de sa fille quand il veut la marier, qu’elle soit vierge ou déjà mariée une première fois.

La fille a le droit de connaître suffisamment l’homme qui veut l’épouser. Pour y arriver, elle peut explorer différentes voies. Elle peut, par exemple, demander à une de ses proches d’interroger les amis de l’homme et ses connaissances intimes car ceux-ci peuvent connaître de lui beaucoup de belles qualités que les autres ignorent.

Mais il ne lui est permis en aucun cas de rester en tête-à-tête avec lui avant la conclusion du mariage. Il ne lui est pas permis non plus de retirer son voile en sa présence. Il est bien connu qu’au cours de ces rencontres, l’homme ne reste pas naturel, il soigne son apparence et se veut courtois. Ce qui fait que, même si vous restiez en tête-à-tête avec lui ou sortiez avec lui, il ne vous laisserait pas découvrir sa véritable personnalité. En outre, bon nombre des désobéissantes qui sortent avec leurs fiancés connaissent des fins dramatiques et ne tirent aucun avantage des pas de désobéissance qu’elles ont franchies en se découvrant et en restant seules avec leurs fiancés.

Il arrive souvent que les paroles mielleuses du fiancé influencent la fiancée pendant les sorties. En plus, le fiancé affiche un beau profil. Mais si elle mène une investigation à son sujet et s’informe de ses nouvelles auprès des autres, elle découvre des choses différentes. La sortie avec lui et les tête-à-tête ne règlent aucun problème. A supposer que cela permette de découvrir la personnalité de l’homme, ce qu’il implique comme désobéissance (envers Allah) et possible dérapage vers une situation déplorable est beaucoup plus grave. C’est pourquoi la Charia interdit le tête-à-tête avec un étranger – ce qui est le cas du fiancé- et la fait de se dévoiler devant lui.

En plus, il ne faut pas oublier une affaire très importante, à savoir que la femme dispose, après la conclusion du contrat et avant la consommation du mariage, d’une grande possibilité de connaître la personnalité de l’homme et de s’assurer de tout ce dont elle veut avoir une connaissance certaine car il lui est permis de rester en tête-à-tête avec lui et de sortir avec lui, une fois le contrat conclu. Si elle découvrait un défaut insupportable, il lui serait possible de demander la dissolution du mariage contre le remboursement de la dot.

Si les investigations sur la situation du fiancé sont bien menées avant la conclusion du mariage, les résultats ne sont pas mauvais le plus souvent.

Nous demandons à Allah de faire le bon choix pour vous et de vous le faciliter où que vous puissiez être.

Puisse Allah bénir notre Prophète Muhammad.

Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

 

Source : http://www.islam-qa.com/fr/cat/58


Une réponse:

  1. abdel écrit:

    salam aleykoum
    depuis trois ans je vie dans le doute, je suis sortie avec une femme avant le mariage et durant notre rélation, nous avons eu un enfant que noyus élevons surtout moi dans le sens de l’islam, car ma femme n’est pas musulmanne.
    ma question, nous nous aimons, est ce que c’est possible de nous repaentir et faire un mariage réligieux maintnenant et continuer à vivre ensemble?
    mais avant la naissance de l’enfant, nous avions célébré un amriage aux civil, est que ce mariage peut être validé par l’islam ou il faut ôute que coute refaire un réligieux? salam

Laisser un commentaire

grenouilledebenitier |
traditionprimordiale |
minhadj alghouraba (cheikh ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ilyasse123
| Partageons Christ
| koki