• Accueil
  • > Le jeune du mois de ramadan
Le jeune du mois de ramadan

bismb10.gif

 

 

       Cette Article est basé sur le livre « fatawas sur le jeûne » , cette oeuvre regroupe toutes les questions récurrentes que l’on se pose quand au jeûne. Ces fatawas ont été énoncées par d’éminents savants tel que Cheikh Abdullah ibn Baz , Cheykh Al-Otheymine ou encore cheikh Al-Jibrine.
Dans un soucis d’exhaustivité il est important de vous reportez au livre , mon article n’étant qu’un extrait de chaque thématiques développées par l’ouvrage
.

 

imagemagicphp.jpeg

 

I Les bienfaits du jeûne et des veilles passées en prière lors du mois de Ramadan

 

    Il a été confirmé que le Prophète- Paix et bénédiction d’Allah soit sur lui-annonçait à ses compagnons la bonne nouvelle de l’arrivée du mois de Ramadhân, et les informait qu’au cours de celui-ci, les portes de la miséricorde et elles du paradis s’ouvrent , tandis que celles de l’enfer se fermet, et les démons y sont enchaînés.                                                                              

   Le Prophète- Paix et bénédiction d’Allah soit sur lui- dit à ce propos: << Quand la première nuit du mois de Ramadhân arrive, toutes les portes du paradis sont ouvertes, sans qu’aucune d’entre elles ne reste fermée. Et toutes les portes de l’enfer sont fermées, sans qu’aucune d’entre elles ne reste ouverte. Les démons y sont enchaînés, et un crieur crie :             << ô désireux du bien avance!  , Quant à yoi  ô désireux du mal cesse! >> Et Allah sauve de l’enfer un certain nombre de croyants , chaque nuit (du mois de Ramadhân)! >>  

  Il dit également : << Le mois de Ramadhân est arrivé, c’est un mois de bénédictions , Allah vous couvre pendant celui-ci en faisant descendre sa miséricorde, en effaçant les péchés et en exauçants les invocations. Allah est attentif à la concurrence que vous livrez pendant ce mois, et S’en vante auprès de Ses anges. Montrez donc à Allah; qui d’entre vous, est le meilleur, dans l’accomplissement des bonnes oeuvres;  Le perdant est certes, celui qui  a été privé de la miséricorde d’Allah lors de ce mois.>>

   Les hadiths relatifs aux bienfaits du jeûne et des veilles passées en prière pendant le mois du Ramadhân, sont nombreux. 

  Le fait qu’Allah permette au croyant de jeûner ce mois de Ramadhân est une grande faveur; il  lui convient donc de saisir cette occasion, et s’activer à accomplir de bonnes oeuvres, de prendre garde à ne pas tomber dans les péché, et de s’appliquer dans l’accomplissement des prescriptions d’Allah , en particulier les cinq prières quotidiennes , car elles constituent la colonne de l’Islam, et elles sont les plus importantes prescriptions après les deux attestations de foi. il est donc du devoir de tout musulman et de toute musulmane d’être persévérant et de les accomplir à leur heures, avec crainte et sérénité.

 

                    Son éminence 

                            Cheikh Abdel Aziz Ibn abdallâh Ibn Baz

                              ( Qu’Allah lui fasse miséricorde ) 

 

 

  

 

 

II Jugement de l’islam concernant le commencement et l’achèvement du mois de ramadan et l’observation de la nouvelle lune

 

 

   L’observation de la nouvelles lune faite dans un pays n’oblige pas l’ensemble des pays à suivre ce jugement.

  • Il existe des divergences entre les états islamiques sur l’apparition de la nouvelle lune du mois de Ramadhân ou du mois de Chawâl. Est-ce que les musulmans doivent jeûner, dès l’instant ou l’observation de la lune est faite par un  de ces états?

  Il existe une divergence d’opinion sur la question de la nouvelle lune, entre les savants musulmans. Il y a ceux qui voient que , dès l’instant ou la nouvelle lune du mois de Ramadhân est observée dans un endroit régi par la Charia ; l’ensemble des musulmans doivent jeûner; et dès l’instant ou la nouvelle lune du mois de Chawwâl est observée , l’ensemble des musulmans doivent rompre le jeûne.

  Ce point de vue est connu comme faisant partie du rite de l’imam Ahmed . Cela veut dire que , si l’observetion est faite par le Royaume d’Arabie Saoudite par exemple, les musulmans de tous les pays doiventdébuter le jeûne du mois de Ramadhân et le rompre ( lors de l’observation de la nouvelle lune) du mois de Chawwâl. Ce point de vue est basé sur la règle générale énoncée la parole du Très-Haut : << Donc, quiconque d’entre vous verra ce mois apparaîte devra commencer le jeûne! >> ( LA Vache , V183) , ainsi que la règle générale tirée des paroles du Prophèt-Paix et bénédiction d’Allah soit sur lui : << Si vous l'observez alors jeûnez et si vous l'observez alors rompez ( le jeûne). >>

  D’autes savants disent qu’il n’est pas obligatoire de débuter lz jeûne du mois de Ramadhân ou de rompre au mois de Chawwâl, excepeté pour celui qui observe la nouvelle lune, ou pour celui qui fait confiance à celui qui l’a vu dans un de ses lieux d’apparition. En effet, les lieux d’apparition de la nouvelle lune différent ( d’un pays à un autre)et sur cela, les scientifiques sont d’accord. Si les lieux d’apparition de la nouvelle  lune ( différent d’un endroit à un autre) , il est obligatoire qu’elle soit jugée, dans tout le pays, en fonction de son observation. Les pays qui partagent les même lieux d’apparition de la nouvelle lune doivent biensûr jeûner ensemble, et dans le cas contraire , non.

 Ce point de vu est celui du Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyya- Qu’Allah lui fasse miséricorde- s’appuyant, pour confirmer son dire, sur ce qu’Allah a dit << Donc, quiconque d’entre vous verra ce mois apparaître devra commencer le jeûne!>> ( La Vache, V183) ainsi que sur ce qu’a dit leProphète- paix et bénédiction d’Allah soit sur lui : << Si vous l’observez alors jeûnez et si vous l’observez alors rompez ( le jeûne).>> Il se base sur les mêmes preuves que ceux qui y voient le caractère générale de l’obligation du jugement concernant la nouvelle lune. Le Cheikh Ibn Taymmiyya, quant à lui, interprète ces versets et hadiths de manière différente. Comme le jugement ne tient que s’il y a un témoin et un observateur, cela implique donc que l’on ne peut pas imposer le jugement à celui qui n’en est pas témoin et à celui qui ne    l ‘observe pas. Il faut donc , si les lieux d’apparition de la nouvelle lune différent, ne pas prendre les jugements concernant la nouvelle lune comme ( une obliagation, pour les musulmans ) en générale. 

   Pas de doute , au vu de ces preuves, qu’il s’agit ici d’un point de vue solide, soutenu par l’opinion et les jugements ( rendus par les savants qui nous ont précédés).

 

  Il n’a été informé de l’entrée du mois ( de Ramadhân)  qu’après l’apparition de l’aube.

  • Quel est le jugement de l’islam concernant le jeûne  de celui qui n’est informé de l’entrée du mois de Ramadhân qu’après l’apparition de l’aube, parce qu’il dormait ou pour autre raison…?

  Celui qui n’est informé de l’entrée du mois de Ramadhân qu’après l’apparition de l’aube, doit s’abstenir, jusqau’à l’heure de la rupture du jeûne, de tout ce qui est susceptible de rompre le jeûne, car il s’agit d’un jour du mois de Ramadhân. Il n’est pas permis à la personne résidente de prendre ce qui est susceptible de rompre le jeûne. De plus, elle se devra de compenser ce jour, pour ne pas avoir eu l’intention de jeûner avant l’aube. Il a été rapporté du Prophète-Paix et bénédiction soit sur lui- qu’il a dit: << N’a pas jeûné, celui qui n’en a pas eu l’intention avant l’aube. >>

Al-mouwafiq Ibn Quoudamah- Qu’Allah le Très -Haut lui fasse miséricorde- l’a transcrit dans son livre <>. Ce hadith constitue le point de vue de la majorité des savants, ceci lorsqu’il  est question du jeûne obligatoire.

  Pour ce qui est du jeûne surérogatoire, il est autorisé pour la personne de débuter son jeûne au cours de la journée, si elle n’a rien consommé auparavant, car cela a été prouvé dans les hadiths authentiques rapportés du Prophète- paix et bénédiction d’Allah  soit sur lui.

   Nous implorons Allah d’accorder aux musulmans , ceux en qui Il est satisfait, le succès et qu’Il accepte leurs jeûnes et leurs prières , Il est Certes, le Proche, l’Entendant.

Cheikh Ibn Baz

 

Le jeûne accompli en même temps que le pays de résidence

  • Si le début du mois de Ramadhân était confirmé, et annoncé dans un pays musulman, tel le royaume d’arabie Saoudite, mais que cela ne soit pas annoncé dans mon pays de résidence, quel est le jugement de l’islam concernant cela? Deveons-nous jeûner avec le Royaume d’Arabie Saoudite lorsqu’il annonce l’entrée du mois de Ramadhân, ou manger et jeûner en même temps que notre pays de résidence? En ce qui concerne l’entrée du mois de Chawwâl          (c’est-à-dire le jour de l’Aïd), quel est le jugement de l’islam lorsqu’il existe une divergence d’opinion sur cette question entre deux pays? Qu’Allah vous récompense, vous ainsi que tous les musulmans, de la meilleur des récompenses.

    Le musulman doit jeûner, et manger avec le pays dans lequel il réside, conformément à ce qu’ a dit le Prophète-Paix et Bénédiction d’Allah soit sur lui : << Le jeûne est le jour pendant lequel vous jeûnez ( tous ensemble), la rupture fu jeûne est le jour ou vous rompez  le jeûne (tous ensemble), et le sacrifice est le jour ou vous faites des immolations>>

     Cheikh Ibn Baz

 

 

 

 

 

 

Articles a venir :
III Quand le jeûne devient-il obligatoire

IV Intérêts et morale du jeûne

V L’abstinence et la rupture du jeûne du mois de ramadan

VI Les choses qui invalident le jeûne

VII Ceux pour qui la rupture du jeûne et permise pendant le mois de ramadan

VIII La femme en état de menstrues ou de couches pendant le mois de ramadan

IX La femme enceinte, celle qui allaite

X Le voyageur et le jeûne

XI La compensation du jeûne

XII La prière de Tarawih et les prières de la nuit

XIII Fatwas diverses

XIV Le jêune surérogatoire

XV Piliers de la fête de l’Aïd el Fitr

 

5.gif

 

 


Laisser un commentaire

grenouilledebenitier |
traditionprimordiale |
minhadj alghouraba (cheikh ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ilyasse123
| Partageons Christ
| koki